Vernissage "Fever" - Barbara Navi

Thu Oct 14 2021 at 06:00 pm to 09:30 pm

H Gallery | Paris

H Gallery
Publisher/HostH Gallery
Vernissage "Fever" - Barbara Navi Vernissage le jeudi 14 octobre de 18h 21h30 et sur rendez-vous
Exposition du 15 octobre au 27 novembre
Du mardi au samedi de 13h à 18h et sur rendez-vous
Pour sa première exposition personnelle à H Gallery, Barbara Navi a décidé de présenter ses plus récentes peintures, qui jouent sur le thème de «Fever».
Fever est cette interprétation jazzy et chaloupée que Peggy Lee a livrée d’un titre écrit initialement par Little Willie John (1956).
La chanson file la métaphore de la fièvre comme une image évoquant la passion amoureuse dévorante. Et c’est bien dans ce répertoire de la poésie populaire que Barbara Navi entend prélever le motif de la fièvre, avec ses acceptions de ferveur et d’engouement, de réaction salutaire contre la morosité.
La fièvre est aussi le signifiant qui renvoie à la passion du réel, au sens où l’emploie Zola quand il affirme avec force que « le romancier analyste » doit nourrir en lui « la fièvre de la réalité », cultiver « (sa) part de fièvre. »
Chez Barbara Navi, cette passion du réel est toujours corrélée au thème de « l’inquiétante étrangeté » — un leitmotiv qui traverse et nourrit son œuvre pictural depuis une vingtaine d’années. C’est dans ce thème que réside l’explication plausible de cet insolite apparentement entre sa peinture et la fièvre dont on peut trouver un écho équivalent et anticipateur dans ce mot d’ordre artistique de François Truffaut : « Je veux que mes films donnent l’impression d’avoir été tournés avec 40 de fièvre. »
Qu’est-ce que la fièvre, sinon ce vacillement du sujet, ce dérèglement des sens et ce trouble de la perception qui confèrent au monde la texture hallucinatoire du délire, en même temps qu’ils rendent quasi perceptif le rêve le plus étrangement débridé ? C’est bien de ce trouble à mots couverts qu’il est toujours question dans la peinture de Barbara Navi où l’affleurement de l’étrange s’apparente à des éruptions fiévreuses. La trame visuelle y présente les stigmates de cette effraction.
Comme le remarque Maurice Merleau-Ponty dans L’Œil et l’Esprit, « la peinture » dans son effort pour se départir de l’illusionnisme, « donne le sentiment d’une discordance profonde, d’une mutation dans les rapports de l’homme et de l’Être ». Et le motif de la fièvre chez Barbara Navi a intimement partie liée avec ce sentiment de discordance. “Mon propos, dit-elle, est de peindre les prémices d’un événement dont le nom nous ferait défaut — saisir la fragile apparition de ce qui n’a pas lieu d’être et qui surgit comme un symptôme. »
Dans l’exposition Fever, Barbara Navi se propose d’explorer ce grain discordant de la fièvre à travers ses incidences plastiques et thématiques.

Event Venue & Nearby Stays

H Gallery, 90, rue de la Folie-Méricourt, Paris, France

Sharing is Caring: